14/11/2005

Chain Mail


Alors voilà, j'ai reçu ce matin cet email d'un ami...

Objet LA SEMAINE FOLLE : et c'est vrai....!!!!

La semaine dernière, deux jeunes fuyant les forces de l'ordre, âgés d'à peine dix ans, se cachent dans un transformateur et meurent électrocutés. Sileurs parents avaient rempli leur rôle, ou s'ils avaient su lire « danger demort », ils seraient encore de ce monde.


La même semaine, à Epinay, un père de famille meurt, roué de coups, sousles yeux de sa femme et de sa petite fille. On ne lui a pas laissé le tempsde fuir. Il photographiait des lampadaires. Trois jeunes l'ont tabasséparce qu'il contrariait leur petite entreprise de deal.

Pourtant, les pères de famille n'ont pas brûlé de poubelles, devoitures, les mamans n'ont pas manifesté, les médias en ont peu parlé.
Nous avions autre chose à faire : aller au travail, nous occuperde nos enfants, de leur éducation au lieu de se lancer dans des actes dedégradations interminables...

Si vous partagez ce point de vue, envoyez ce petit mail à vos amis,qu'ils en fassent de même. Internet peut être parfois un moyen pratique etconfortable pour faire passer des messages. Quelqu'un nous entendrapeut-être...et nous aurons une pensée pour une petite fille qui n'a plus depapa.


Pas mal, ça a au moins le mérite d'être clair, d'être argumenté... oui mais voilà !

  • Les deux jeunes n'avaient absolument pas "à peine dix ans" et qu'ils savaient lire : ou alors notre idéal républicain d'une école gratuite et obligatoire en a pris un coup dans l'nez ? A qui la faute en ce cas ?
  • Le père de famille, mort à Epinay, s'est fait tabasser pour son appareil photo (c'est tout aussi condamnable, soyons clair !!), pas pour protéger un deal...
  • Sarkozy ne trouve quasi rien a redire à ce crime, puisque son elucidation est due à la présence d'un réverbère avec caméra non loin de là. La victime bossait d'ailleurs dans une entreprise d'éclairage public, d'où sa passion pour les réverbères. Ses patrons auraient peut-être pu lui dire d'éviter les heures sup dans les quartiers chauds : eux, au moins, doivent savoir que les réverbères n'y sont pas neutres ?
  • Ce qui est arrivé à Epinay est dégueulasse, mais le compte-rendu qui circule est partiel et partial.
Du coup, même les bonnes intentions sont trahies par des problèmes de forme. Utiliser l'approximation et l'inexactitude dans la gestion d'evenements importants et/ou douloureux comme celui-ci n'apporte pas grand chose à la bonne cause. Ceci dit, il est vrai que l'utilisation d'internet est "pratique et confortable"... Sous Vichy aussi internet aurait fait un carton.

18:30 Écrit par Cityzen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.