16/05/2005

Interlude politique


Je suis un citoyen et un salarié français
Et en tant que tel :

  • je paye l'impôt sur le revenu
  • je paye la taxe d'habitation
  • je paye la taxe foncière
  • je paye la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
  • je paye la taxe sur les produits pétroliers
  • je paye la redevance télévision
  • je paye des contributions sociales
  • je paye des contributions retraites
  • je paye des cotisations sociales lorsque j'achète de l'alcool oudes cigarettes
  • je paye mes amendes le cas échéant (c'est très facile d'être un"cas échéant" depuis Sarkozy)

Je ne conteste pas le fait de débourser ces sommes.
Je suis pour l'impôt, je suis pour qu'il soit équitable et pour unecontribution de tout citoyen à l'élaboration collective de la communautéhumaine.

L'impôt permet à la collectivité de faire oeuvre de solidarité et derendre les services que nous sommes en droit d'attendre pour nous et pournos concitoyens.

Or, aujourd'hui, l'Etat veut me faire payer un crime que jen'ai pas commis.

Ils me demandent, le lundi de Pentecôte, de faire un Travail d'IntérêtGénéral (T.I.G) (pour ceux qui l'ignorent: mesure pénale substitutived'une peine de prison ) pourtant :
  • je ne suis pas responsable de la mauvaise gestion des fonds publics
  • je ne suis pas responsable des cadeaux fiscaux faits aux plusnantis au détriment des personnes les plus démunies
  • je ne suis pas responsable de l'imprévoyance des pouvoirspolitiques et de l'incurie des ministres (ir)responsables
  • je ne suis pas responsable de la dérive mercantile desmaisons de retraites
  • je ne suis pas responsable du manque de personnel soignantdans les dites maisons et de leur manque de qualification
  • je ne suis pas responsable du manque d'inspecteurs des DDASSet du manque de contrôle et d'encadrement des maisons de retraites
  • je ne suis pas responsable de l'extrême dégradation desservices d'urgence et plus généralement de la dégradation des conditionsde travail et d'accueil de l'hôpital public
  • je ne suis pas responsable des milliers d'heures d'aideménagère qui ont été supprimées faute de crédit
  • je ne suis pas responsable d'une société qui éloigne lesfamilles car la "mobilité" est devenue une valeur d'insertionprofessionnelle et sociale

Avec un cynisme écoeurant et un aplomb effarant, on me demande de faireoeuvre de solidarité ? !!
  • Solidarité ? Alors que dans le même temps l'impôt sur les grandesfortunes a été diminué !
  • Solidarité ? Alors qu'un grand patron se paye une retraite dorée de 87millions d'euros (soit globalement 6 000 ans de salaire d'un smicard) ? !
  • Solidarité ? Alors qu'à peine au pouvoir les ministres ont multiplié par7 leurs "indemnités" ? !
  • Solidarité ? Alors que nos patrons délocalisent à tout va, créant duchômage et ne payent plus d'impôts en France ?!
  • Solidarité ? Alors que l'impôt sur les sociétés a baissé de 30 % ? !
  • Solidarité ? Alors que le déficit de la sécu est notamment dû à degrandes entreprises qui ne payent pas leurs cotisations sociales en toute impunité ...

15:14 Écrit par Cityzen | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

macapuf ? Ben ?!! T'achètes des clopes ? je croyais que t'avais arrêté de fumer...
Pourtant, vu le ton de ta diatribe, on pourrait croire que t'es en pleine crise de manque de nicotine...
Allez, prends un ch'wing à la nicot', ça ira mieux ;-)

Écrit par : Ferdie, qui bosse aussi mais quii râle pas pour autant (pour une fois...) | 16/05/2005

Les commentaires sont fermés.