11/08/2008

La mode du Air …


Eh oui ! C’est encore un nouveau pas en avant de la connerie !!

On connaissait le Air-Guitar qui consiste à faire semblant de jouer de la guitare (sans guitare, bien-sûr),
On savait que l’équipe de France a superbement joué du Air-football lors du dernier Euro
On avait découvert Ségolène Royal en reine incontestée du Air-Politique,
On s’était régalé de l’Air-Anglais de Jean-Pierre Raffarin,
La France avait applaudi à la maîtrise de Air-Journalisme de la rédaction du 20h de TF1

mais alors là, c’est tout simplement fort…
On vient d’organiser un Championnat du Monde de Air-Sex… si ! si ! vous avez bien lu !!

Le concept est très simple :
Le candidat a 10 minutes pour simuler l’acte sexuel, seul, en couple ou en groupe.
Il doit mettre en scène plusieurs positions du Kamasutra pour arriver à un orgasme aussi vraisemblable que possible.

J’adore les propos du créateur de la discipline, J-Taro Sugisaku (à vos souhaits !) :

« le Air Sex aurait été inventé par des hommes sans petite amie, n'arrivant pas à trouver de partenaire pour avoir des relations sexuelles. les puceaux sont vite démasqués lors des compétitions et que cette discipline est réservée aux meilleurs. »

Arf arf arf !!!
Alors à quand des concours de :

  • Air-mort
  • Air-vaisselle
  • Air-parachutisme
  • Air-accouchement

Lolo, Ferdie, Huggy, d’autres idées ?

Allez, vraiment parce que c'est vous, c'est cadeau... bon visionnage :

13:17 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

24/06/2008

J'adore ces petits clips ;-) Enjoy

12:28 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2008

Un idée : si quelque chose ne va pas bien pour toi, cours vite incendier la voiture de ton voisin... même s'il n'y est pour rien


Une altercation dont les causes ne sont pas connues serait à l'origine du meurtre d'un jeune homme hier soir à Vitry-le-François (Marne), qui a donné lieu aux violences qui ont fait d'importants dégâts.

«Un témoin a vu la victime, âgée de 22 ans, avoir une altercation avec un autre jeune homme et a ensuite entendu deux coups de feu. La victime est décédée après une tentative de réanimation, et d'autres jeunes, qui avaient identifié le tireur présumé se sont alors mis à sa recherche», a expliqué à l'AFP la procureure de la République de Châlons-en-Champagne, Dominique Laurens.
( Source : le Parisien – le 15 juin 2008 - http://www.leparisien.fr/home/info/faitsdivers/articles/UNE-ALTERCATION-A-L-ORIGINE-DU-MEURTRE_298567944)


Alors pour ceux qui vivent dans une caverne ou qui étaient de mariage ce week-end et n’ont pas pu suivre les informations (y en a, j’ai les noms des meneurs) : de cet événement s’en sont suivis des émeutes, des jeunes qui ont incendié des voitures, etc…

Alors, déjà que quand un flic tue un jeune par bavure, légitime défense ou par erreur, j’ai déjà du mal à comprendre les incendies de bagnoles et les destructions de biens d’autrui, alors là, vraiment, ça me dépasse.

Mais là, c’est un sale gosse, criminel de surcroît, qui tue gratuitement un autre gamin. Et du coup, logiquement, les autres gosses décident de réagir en incendiant des bagnoles.
Rassurez-vous, la famille du criminel ou le criminel lui-même ne sont pas touchés… tout va bien pour eux…

En revanche, pour des gens qui n’ont rien à voir, qui ont économisé des années pour se payer leur bagnole (certains n’ont même pas fini de payer leur crédit), bah ils sont le fruit de la vengeance de ces jeunes…

16:00 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

04/04/2008

Un monstre dans la société des hommes (comprenne qui pourra)


Comme je n’avais pas trop d’idée de post ces derniers temps, mon ami Jean-Philippe a suggéré de relater une petite anecdote.

Il y a quelques temps, à la recherche d’une nouvelle idée pour faire fortune (je veux dire, en dehors de jouer au loto), je m’étais résolu à écrire un best-seller…
Oui, mais voilà… Harry Potter et la Bible étaient déjà écrits !!!
Alors quel sujet choisir ?

Un ami me dit : « Ecris sur le cul ! Y a que ça qui intéresse les gens ! Et surtout, du cul pratique !!!! »
Un soir de débauche alcoolique, nous avons brainstormé à fond !
Et voilà l’idée que mon pote a eue : « Guide pratique pour ne pas se faire chopper par son conjoint quand on le trompe ».

N’ayant aucune connaissance, ni compétence en la matière, je soulève donc cette objection.
Et lui me répond : « oui, mais moi, je suis resté 5 ans avec une femme mariée et surtout très jalouse ! Donc, j’ai développé des techniques… »

On avance alors dans les idées et il me relate une anecdote : quand il se rendait chez une de ses maîtresse, il emmenait toujours dans sa voiture, un T-shirt publicitaire à la con…
Eh oui, quand il arrivait devant chez sa maîtresse, il enlevait sa chemise, qu’il laissait dans sa voiture et mettait son T-shirt.
Quand je lui en demandais la raison, il me répondit que comme ça, si la nana se frottait à lui avec son parfum, en repartant, il jetait le T-shirt.

Finalement, je n’ai jamais écrit ce bouquin parce que réflexion faite, ce n’était pas très moral (oui, Lolo, pas moral du tout, si tu veux).

Quelques années plus tard, j’ai adhéré à un groupe de personnes qui avaient un but : « pratiquer les Vertus ».
Dans ce groupe, il y avait un type que je n’aimais pas particulièrement pour son côté m’as-tu-vu, grande gueule et surtout d’un égoïsme forcené alliés à une véritable volonté d’enc… son prochain.

Un jour, je le vois ouvrir sa mallette pour en sortir cahier, livres et stylo… Et j’y aperçois… un T-shirt publicitaire.
Me revient alors à l’esprit l’anecdote de mon pote.

Je regarde le type en question, pointe le T-shirt du doigt et lui dit : «Ah OK, tu vas chez ta maîtresse après ! »
Et lui, sourire jusqu’aux oreilles : « héhé ! Je ne te savais pas si connaisseur ! »

A partir de là, il était drôlement sympa avec moi, parce qu’il pensait qu’on était pareils…
Oui, sauf que moi, je ne suis pas un monstre dans la compagnie des hommes !

12:53 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

31/01/2008

Pour tout bien comprendre au Rugby


rugby
Alors mon Lolo et Tomtom ont bien essayé de m'apprendre les rudiments du rugby. Lolo a même poussé le truc jusqu'à me faire des quizz pour vérifier l'acquisition des éléments transmis (rooo putain, ce que j'écris bien)... mais quand même, heu pour être franc, j'ai du mal !
Alors bon, j'ai trouvé une bonne explication des différents postes et des rôles de chacun...

Alors, suivez-moi, c'est par là et en avant les petits !!!

NB : Ne faîtes pas attention aux fautes d'orthographe, c'est sans doute un entraîneur qui a écrit ce texte... et moi, par respect pour l'oeuvre, je n'y ai pas touché !!

NB2 : Lolo, Tomtom, bien évidemment, comme je n'y connais rien en rugby, je compte sur vos commentaires avisés si le texte qui suit manque d'exactitude ou comporte des erreurs !

Pilier (N°1 et 3) : Sorte de croisement entre un sanglier atteint deschizophrénie et de nain de jardin . Le pilier de base est généralement petit , gras comme un moine, de petits yeux porcin , de la bave aux lèvres et questionne régulierement ses collèques de cette phrase relativement philosophique "Quand est ce qu'on mange ?". Il fait partie de la première ligne , avec son camarade le talonneur et son autre compagnon pilier. Ces sympathiques joueurs ont l'immense honneur de se foutre sur la gueule directement avec leurs homologues adverses lors des mêlées fermées. N'hésitez pas à croquer les oreilles de vos adversaires: elles sont là pour ça !

Talonneur (N°2) : De la même sous-famille que le pilier, sauf qu'il est plus petit (et légèrement plus intelligent , mais vraiment un tout petit peu), mais possède les mêmes moeurs carnivores. Contrairement a ce qu'on peut penser , le talonneur a bel et bien pour rôle de coller un bon coupde talon dans le ballon quand le nain de jard... le demi de mêlée l'introduit dans la mêlée (Je me repète et je vous emmerde). Il lui incombe également la tâche ingrate de lancer le ballon en touche, allez savoir pourquoi ! Sans doute les créateurs du jeu trouvèrent que ce poste était trop ingrat (Son rôle se limitant a taper du talon une fois tous les quarts d'heures dans le ballon ...), jugèrent plus judicieux de lui rajouter un petit quelque chose pour équilibrer (Bien que celà reste moins fun que de coller un ballon entre les deux perches)

Deuxièmes lignes (N°4 et 5) : Avoisinant généralement les 2 mètres , ce sont les plus grands de l'équipe, et ils sont bien souvent aussi cons qu'ils sont grands ...Ce joueur bourrin (pléonasme ) n'a généralement aucun scrupule a déboîter le fémur de son vis-à-vis ou à l'enterrer vivant dans l'en but. Son rôle est néanmoins important car ces deux grandes perches sont ceux qui contrôlent la direction de la mêlée, et qui sont capables de la retourner. Relativement difficile , car il faut encore manoeuvrer les 3 gros porcs en première ligne...). Leur gabarit en font également de parfaits sauteur en touche , les rendant adeptes des batailles aériennes. On a tendance à dire qu'un bon deuxième ligne sauteur en touche équivaut à 5 bombardiers B52.

Troisièmes lignes ailes (N°6 et 7) : Véritables cauchemars des demis de mêlée, leur rôle consiste principalement à applatir la colonne de cedernier lors de sa sortie de mêlée, pour l'empêcher de distribuer son ballon aux arrières.Ils plaquent généralement comme des malades, que l'on ait le ballon ou non n'est pas leur problème , on n'a qu'a pas être devant eux ...Ils ne sont jamais les derniers quand il s'agit de déclencher une générale, mais sont en revanche les premiers à sortir sur carton tout postes confondus (et les premiers responsables des sorties sur blessures curieusement)

Troisième ligne centre (N°8) : C'est l'espèce d'énorme tas de muscles au bout de la mêlée. Il est moyennement bien placé dans la mêlée (Il a les culs des deux deuxiemes lignes juste devant les yeux) mais possède un rôle assez équilibré comparativement aux autres avant. En effet , il est bien rare que ces derniers arrivent à trainer leurs grosses carcasses maladroites jusqu'a l'en but sans se faire ensevelir par une horde de crevards auparavant. Un bon numéro 8 doit se montrer percutant , et faire regretter sa naissance au malheureux qui aurait eu l'audace de tenter de le plaquer . Comprenez par là que si un petit malin pense pouvoir se la ramener en tentant un plaquage sur ce véritable char d'assaut , il y a davantage de chance qu'il finisse éparpillé aux quatres coins du terrain que d'arriver à le ralentir ne serait ce que d'un millieme de seconde. Faut pas déconner.

Demi de mêlée (N°9) : Le plus petit gabarit de l'équipe. Autant dire que le demi de mêlée doit régulierement être remplacé, pour peu que la troisieme ligne d'en face se montre pour le moins hargneuse. Son rôle consiste à introduire le ballon dans la mêlée pendant que les deux packs sont occupés à s'euthanasier joyeusement. Puis , si le troisieme ligne centre ne s'en saisit pas , il le récupere à sa sortie . Notons que dans ce deuxieme cas , c'est là qu'il risque le plus de se ramasser un énorme troisieme ligne sur le râble (Pour reprendre les termes de l'Essec). Il doit également avoir un bon jeu au pied , si il veut survivre assez longtemps pour finir le match , car expedier loin un ballon peut éviter le plaquage (ou pas hélas ...).

Demi d'ouverture (N°10) : C'est celui qui ressemble au mannequin de la pub Armani. Généralement un ancien footballeur qui a su retrouver sa lucidité , il doit pouvoir alimenter intelligement ses trois quarts en bons ballons , tout en étant parfaitement coordonné avec son demi de mêlée. Théoriquement un des joueurs les moins exposés au plaquage avec l'arrière , celà peut tres rapidement changer pour peu qu'il s'aventure au delà des 22 adverses en possession du ballon. Il doit être lucide quand les avants ont le nez dans la boue et l'esprit au même endroit.

Trois quarts ailes (N°11 et 14) : Les trois caractéristiques de ces joueurs sont leur vitesse , leur rapidité et leur vélocité. C'est tout ce qu'il faut pour être un bon ailier ! Rien d'autre. Oh , peut être savoir un peu plaquer des fois que votre vis-à-vis ait survécu aux bombardements des troisiemes lignes et que l'arrière soit encastré dans la pelouse à ce moment là, mais généralement, à part attendre qu'on vous refile le ballon directement dans les mains et filer à tout allure vers l'en but adverse, vous risquez de rentrer dans une phase de sommeil post-traumatique assez rapidement.

Trois quarts centres (N°12 et 13) : Malheureusement pour toi , si tu n'a jamais commis d'homicide volontaire , tu ne pourra pas jouer à ce poste. Ces joueurs ne montrent aucune pitié pour leurs adversaires , ils ne parlent à personne , rentrent tout seuls chez eux le soir, sans doute pour aller découper leur voisine à la scie sauteuse. Ils se nourrissent exclusivement de vin chaud et écoutent de la musique bretonne durant leur temps libre. Des gens dangereux ...

Arrière (N°15) : Un proche parent du demi d'ouverture , mais plus complet, car en plus d'un coup de pied irréprochable , l'arrière doit savoir délivrer des plaquages impeccables et avoir une bonne vitesse de pointe. Sans doute le poste le plus stressant du jeu , car si jamais vous vous amusez à faire le con avec vos potes les avants pour aller casser du trois quart , vous risquez fort de vous en mordre la queue en voyant déambuler à fond les ballons cette saloperie d'ailier vers la ligne d'en but. En outre, vous devez résister à une charge sauvage d'un troisieme ligne et être prêt à subir une pendaison généreusement offerte par votre équipe au cas où vous plantiez votre plaquage


Lolo, Tomtom, j'ai bon ? J'ai tout compris ?
Au passage, vous jouez à quels postes vous ?

19:37 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

24/01/2008

Un peu de culture (encore... eh oui...)


sifflet1
Par un beau jour d'automne 1820, le duc de Mirnouf, passionné parla chasse mais frustré par le maigre gibier qu'il ramenait de ses pérégrinations forestières, imagina qu'il devait être possible de fabriquer un outil apte à lui faciliter la tâche et rendre plus plaisantesa traque aux animaux.

Il convoqua tous les artisans de la contrée pour mettre au concours la concrétisation de cette idée et leur laissa deux mois pour fabriquer le plus inventif et le plus efficace des appareils.

A peine une semaine plus tard, un marchand du nom de Martin Ecouye, se présenta au château clamant à qui voulait l'entendre qu'il possédait ce dont le duc rêvait.

Il obtint sans peine une audience auprès du noble et s'empressa de luifaire la démonstration de sa merveille.

Devant une assemblée dubitative mais curieuse, il sortit de sa poche un minuscule appeau (sifflet) et le porta à la bouche pour produire un son strident qui aussitôt imposa le silence parmi les personnes présentes.

A peine quelques secondes plus tard, des dizaines d'oiseaux de toutes sortes s'étaient approchés et virevoltaient autour de lui, comme attirés et charmés par cette étrange mélodie.

Le duc imagina sans peine le profit qu'il pouvait tirer d'un tel accessoire lors des ses futures chasses. Il s'éclaircit la gorge et ne prononça qu'une seule phrase :
- Combien cela va-t-il me coûter ?

Martin Ecouye, sûr de lui, répondit qu'il accepterait de se séparer de son objet en échange de la moitié de la fortune de son interlocuteur.

Cette requête fit sourire l'assemblée mais le duc garda tout son sérieux et accepta la transaction.

La nouvelle fit grand bruit et se répandit vite bien au delà des limites du duché : Un marchand avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au Duc qui en paya le coût sans broncher.


On ne sait plus aujourd'hui ce que le marchand est devenu par la suite et l'objet n'a hélas pas survécu aux années, mais cette anecdote a survécu dans la langue française pour qualifier les objets hors de prix.
On sait maintenant en effet d'où vient l'expression :« Ça va coûter l'appeau d'Ecouye »

19:20 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/01/2008

Répondeur téléphonique de collège


" Bonjour et bienvenue dans l'école de votre enfant. Dans le but de mieux répondre à vos besoins et de vous permettre de parler à la bonne personne, veuillez écouter le menu suivant avant de faire votre sélection :

  • Pour vous plaindre de la cantine, *faites le 1*.
  • Pour vous plaindre du transport scolaire, *faites le 2*.
  • Pour mentir au sujet de l'absence de votre enfant, *faites le 3*.
  • Pour excuser le fait que votre enfant n'a pas fait ses devoirs, *faites le 4*.
  • Pour vous plaindre de ce que nous faisons, *faites le 5*.
  • Pour vous plaindre de ce que nous ne faisons pas, *faites le 6*.
  • Pour demander la démission d'un ou de plusieurs enseignant(s), *faites le 7*.
  • Pour demander que votre enfant change d'enseignant pour la 3ème fois cette année, *faites le 8*.
  • Pour demander pourquoi vous n'avez pas reçu les documents qui étaient déjà inclus dans votre lettre de convocation ainsi que dans les précédents bulletins de compétences qui vous ont été postés, *faites le 9*.
  • Si vous voulez que nous élevions votre enfant à votre place ou à la place de votre téléviseur, *faites le 0*.
  • Si vous réalisez que vous êtes dans le vrai monde, et que votre enfant doit être responsable de ses actions, de ses devoirs en classe et à la maison, et que ce n'est pas la faute de l'enseignant de votre enfant s'il ne fournit pas d'effort, alors...
    .... Vous pouvez raccrocher ! "

17:26 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/01/2008

Le Vélib' fait des émules

Celib'

16:32 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2007

Con ou quoi ?

decoration
"Con" vient de "conin".
Depuis le moyen-âge, le "conin" était un lapin.
Quand on sait les capacités de reproduction de ce sympathique léporidé, vox populi a baptisé "conin" le sexe d'une femme. Lequel est devenu "con".

C'est pourquoi on retrouve quelques patelins (notamment en Ile-de-France) tels que Chauconin (dans le temps jadis fort pourvu en prostiputes ; le passage de Jeanne-d'Arc n'ayant eu aucune influence) et Villeconin (dont le maire, une femme, préfère attribuer l'origine à "ville des lapins" :-))). Ce qui est fort aimable pour les 1400 oreilles qui y résident).

Voilà, quant à passer d'une cavité que nous "comblons" avec joy, à une autre, cérébrale mais pour laquelle nous ne pouvons rien, il y a environ 60cm et... tout un monde !

Retenons toutefois qu'un con, c'est comme un mort : un mort ne sait pas qu'il est mort, seul son entourage en est conscient.


Merci à Chris pour l'information !

16:37 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/11/2007

Mini Cityzen se met à la pub


Eh oui, il fallait s’y attendre, à force d’avoir un papa qui bosse dans la communication et une maman dans le marketing, forcément, à un moment ou un autre, il fallait s’attendre à ce que Mini-cityzen s’intéresse à un moment donné aux métiers de la com.

La pub pour voiture revue et corrigée par Mini-cityzen
Un soir, bien installés à la maison, nous attendions les informations (non, n’insistez pas, je ne vous dirai pas sur quelle chaîne, parce que faut quand même pas déconner non plus, c’est super privé, ces trucs-là). Enfin bref, y avait des pubs à la télé. Puis passe sur l’écran une jolie pub pour une voiture quelconque.
Et là, Mini-Cityzen lance un « Pfff ! Elle est nulle cette pub »
Moi : « Et pourquoi elle est nulle cette pub ? »
Lui : « Parce qu’une bonne pub pour une voiture, tu vois, c’est quand la voiture, elle se transforme en robot et puis qu’ensuite, elle se met à courir et se retransforme en voiture. Ca c’est une bonne pub ! »
Muf ! Ca devrait faire plaisir au créa qui a pondu la pub pour Citroën !!!!

La pub, à quoi ça sert ?
Ogilvy répondait à cette question par la phrase laconique : « à Vendre ».
Mini-Cityzen, toujours avide de pub à la TV (ça fait partie de ses passions du moment avec la paléontologie, Spiderman et le retraitement des eaux) regarde une pub et me balance tout de go : « Pfff tout ça pour nous faire acheter un truc super cher et super nul ! »
Moi : « Oui, t’as raison, c’est pour nous faire acheter un produit qu’ils font des pubs. Mais pourquoi penses-tu que le produit est super cher et super nul ? »
Lui : « Bah ça se voit : plus la pub est bien, plus le produit est cher et nul !!! »
Heu… et pourtant promis, je lui ai jamais dit que les plus belles pubs sont payées par les annonceurs qui ont le plus de blé, donc qui vendent beaucoup ou très cher !!! »

Parti comme c’est j’espère qu’il ne bossera pas dans le pub le garçon, parce que sinon ça promet… il serait capable de nous créer une merde si le budg’ du client est faible !!!!!

17:35 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/10/2007

Régime spécial de retraite


Envoyé par mon pote Roro (merci gars ;-) )
Vidéo suffisamment explicite pour que je n'en rajoute pas une couche...



Edit du 19 octobre : Quelques informations brutes
  • Salaire d'un conducteur de TGV : de 2 200 euros ( 14 431 FF) (2 smics) à 3 200 EUR ( 20 990 FF) net en début de carrière / 4 880 EUR ( 32 000 FF) net en fin de carrière.
  • A cela, on rajoute des primes :
    - prime de fin d' année,
    - prime de travail,
    - prime de parcours,
    - prime de TGV,
    - prime de charbon,
    - gratification de vacances,
    - gratification annuelle d' exploitation,
    - indemnités pour heures supplémentaires,
    - allocation de déplacements
  • La situation d'un conducteur de TGVHoraire de travail : 25 heures par semaine
    Pour un conducteur TGV de 40 ans le salaire net Annuel toutes primes et avantages confondus s' élève à 75 000 EUR (491 960 FF/an ou 40 916 F/mois) (source vie du rail 2002)
    Retraite : à 50 ans
    Soins gratuits (sur leur temps de travail) auprès d' un des 15.900 établissements de soins agrées où ils sont couverts à.. 100 %
    Autres privilèges : gratuité des transports pour les agents et leur famille, C.E. très généreux,
  • Cerise sur le gâteau : Pour les sédentaires qui n' avaient droit à aucune prime a été créée la "prime d' absence de prime" !!!
    La SNCF représente 1% des emplois en France, ses salariés cumulent 20% des jours de grève effectués en France

21:44 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/10/2007

Un copain de mini-cityzen quitte la maison

decoration
Parce qu’il ne se passe pas que des trucs drôles dans notre vie, aujourd’hui, je voulais juste vous parler d’un truc un peu triste.
Depuis sa PS Mat (NDT : la petite-section de maternelle ou première année de maternelle), Mini-Cityzen est dans la même classe, chaque année, qu’un jeune garçon appelé Toutmini (bon OK, il s’appelle pas vraiment comme ça, mais bon…).

Le gamin en question a un grand frère, un petit frère et une petite frère…. Oui, oui, vous avez bien compté, ils sont 4 enfants dans la famille et lui est le 2ème .
Un peu turbulent certes, mais assez attachant comme gamin.

Oui, mais voilà, ce matin, M’âme Cityzen croise la maman du petit qui avait une sale gueule !!Et cette dernière confie à ma femme qu’elle est désespérée et n’arrive plus à gérer Toutmini.

Du coup, elle a pris la lourde décision de le placer en Centre d’Accueil. Le gamin est donc placé dès demain pour une durée indéterminée.
Pendant une durée indéterminée, il va donc être séparé de sa fratrie, de son papa et de sa maman, alors qu’eux vont rester ensemble.

Franchement, j’imagine la souffrance de l’enfant et la souffrance de la maman.

  • Toutmini va se retrouver tout seul dans un endroit qu’il ne connait pas, loin des siens et dans un nouveau contexte
  • la maman de Toumini doit porter le poids de sa décision de se séparer temporairement de l’un de ses enfants. Même si elle sait que c’est pour le bien des autres enfants, ce n’est pas une situation facile à gérer j’imagine, tant au niveau de la culpabilité qu’au niveau du regard des autres enfants…

      Si vous êtes croyants, une petite prière pour cette famille serait sympa. Et si vous ne l’êtes pas, une pensée suffira…
      Moi, ça me fait quand même tout chelou cette histoire.

17:10 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/08/2007

Collections interdites


On connaissait les collectionneurs de timbres, de capsules de champagne, on connaissait même les collectionneurs d'étiquettes de camembert et même des collectionneurs de chips en tournoi de poker (si ! si ! c'est vrai ! j'en ai rencontré un pas plus tard qu'hier soir !). Mais alors là, c'est du lourd, du très lourd. Jugez plutôt !

Un habitant de Romorantin soupçonné d'avoir volé des centaines de strings et autres sous-vêtements chez des habitantes de son quartier a été interpellé.

L'affaire avait débuté en avril par la plainte d'une femme inquiète en raison de vols à répétition de ses sous-vêtements. Elle avait constaté un matin que le voleur avait forcé la porte du garage pendant la nuit pour atteindre le linge étendu pour sécher.

Le voleur présumé a été surpris au milieu de la nuit par le mari de la victime alorsqu'il tentait de s'introduire une nouvelle fois dans la maison surveillée depuis plusieurs semaines par les policiers.

Les enquêteurs ont retrouvé une "collection" de plusieurs centaines de sous-vêtements au domicile de ce jardinier de 44 ans, suivi par les services sociaux etcondamné il y a deux ans pour exhibition dans les rues du centre-ville.

L'homme, qui a reconnu les faits, a été libéré et pourrait être poursuivi pour vols aggravés.
Une expertise psychiatrique a été demandée.



Tu m'étonnes qu'ils aient demandé une expertise psychiatrique !!! Y a tout de même des mecs graves !!!

10:59 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/07/2007

Faut absolument que j’aille au Pays Imaginaire… j’ai un truc à faire !!


petan
Bon, alors comme vous le savez, Mam’zelle Cityzen vient d’avoir 22 mois (note à l’attention des non-parents : c’est un peu comme 2 ans mais avec 2 mois en moins).
Et elle voue un véritable culte à un dessin animé : Peter Pan !
Jusque là, pas de problème !!! (si on excepte le fait que j’ai dû le voir environ une cinquantaine de fois).

Et donc, pour faire plaisir à Mam’zelle Cityzen, nous avons trouvé et acheté une petite figurine en plastique de son héros « Petan » (oui, c’est comme ça qu’elle appelle Peter Pan)
Vous auriez dû voir ses yeux quand on lui a donnée, elle lui a fait plein de « tâlins » (NDT : tâlins = câlins)

Chaque fois qu’on la regardait et qu’elle voyait qu’on la regardait, elle lui faisait des « tâlins », le faisait voler en disant « Petaaaaaaaan »…
Mais alors, quand elle ne voyait pas qu’on la regardait, elle lui faisait des bisous sur la bouche en l’appelant « Petan chihiiiiiii » (NDT : chihiiiii = chéri)
Et quand on lui dit : « tu es amoureuse de Peter Pan ? », elle devient toute rouge !! Mmmh !

Donc, faut absolument que je trouve le moyen d’aller au Pays Imaginaire pour avoir une petite discussion avec ce type : « Attention, ma fille, elle est fragile, Peter Pan, faut pas jouer avec elle, attention, sinon tu auras affaire à moi !! » Non, mais sans blague, et puis comment il va la faire vivre Mam’zelle Cityzen ? Hein ? C’est juste un adulte attardé !!! Ca ne peut pas subvenir aux besoins d’une famillle !

Note pour plus tard : orienter les goûts cinématographiques de ma fille sur Urgences ou Nip Tuck !!!

12:19 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/06/2007

IMPOT REPARTI...


Voici un texte provenant d'un professeur américain qui essaye d'expliquer à ses élèves le système des impôts ... Les impôts semblent s'expliquer par une logique simple. Mais beaucoup ne la saisissent toujours pas. Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous expliquer en des termes que tout le monde peut comprendre.
Supposons que tous les jours 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l'addition se monte à 100 $. (Normalement 10 $ chacun). S'ilspayaient la note de la même façon que l'on paye les impôts, cela donnerait à peu près ceci :

  • Les 4 premiers (les plus pauvres !?) ne payeraient rien.
  • Le cinquième payerait 1 $.
  • Le sixième payerait 3 $.
  • Le septième payerait 7 $
  • Le huitième payerait 12 $.
  • Le neuvième payerait 18$.
  • Le dernier (le plus riche ?!) devrait payer 59 $.
Ils décidèrent de procéder comme décrit ci-dessus.

Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur arrangement. Jusqu'au jour ou le tenancier les plaça devant un dilemme : «Comme vous êtes de bonsclients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20$. Vous nepayerez donc vos 10 bières que 80$.»

Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils auraient payé leurs taxes.
Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20$ de remise de façon équitable ?
Ils réalisèrent que 20$ divisé par 6 faisaient 3,33$. Mais s'ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière. Le tenancier du bar suggéra qu'il serait équitable d'appliquer un pourcentage de réduction plus important pour les plus "pauvres" et de réduire l'addition comme suit : Alors ?
  • Le 5° homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (Un pauvre de plus ?Ndt)
  • Le 6° paya 2 $ au lieu de 3 (33% de réduction)
  • Le 7° paya 5 $ au lieu de 7 (28% de réduction)
  • Le 8° paya 9 $ au lieu de 12 (25% de réduction)
  • Le 9° paya 14 $ au lieu de 18 (22% de réduction)
  • Le 10° paya 49 $ au lieu de 59 $ (16% de réduction)

Chacun des six «payants» paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie : «J'ai seulement eu 1 $ sur les 20 $ de remise», dit le 6°, il désigna le 10° «Lui il a eu 10 $». «Ouais ! dit le 5°, j'ai seulement eu 1 $ d'économie aussi.» «C'est vrai ! » s'exclama le 7°, « pourquoi aurait-il 10 $ alors que jen'en ai eu que 2 ? Le plus riche a eu le plus gros de la réduction »« Attendez une minute » cria le 1° homme à l'unisson, «Nous quatre n'avons rien eu du tout nous. Le système exploite les pauvres. »
Les 9 hommes cernèrent le 10° et l'insultèrent.
La nuit suivante le 10° homme (le plus riche ?!) ne vint pas.
Les neuf autres s'assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer leur note ils découvrirent quelque chose d'important : Ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition.

Et cela, amis internautes, est le reflet de notre système d'imposition. Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction de taxe.
Taxez les plus fort, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.
En fait ils pourraient commencer à aller boire à l'étranger où l'atmosphère est, comment dire, plus amicale.
Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.
Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.

15:45 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2007

Mini-Cityzen s'y met aussi !


Après que ma fille a passé haut la main son épreuve d’anecdotes improbables (voir 2 posts plus bas), mon fils s’est dit que bon là, fallait pas déconner, que c’était quand même lui l’aîné et que donc il devait regagner son titre « d’anedoteur » … et alors là, il a sorti l’artillerie lourde et pof ! 2 d’un coup.
Allez, c’est cadeau ! (si ! si ! Ca lui fait plaisir)

Mini-Cityzen, sauveur de crabes
Samedi dernier, nous avons mangé des moules (Ferdie et PM, vous sortez tout de suite !).
Et il se trouve que dans ces moules, nous avons trouvé un petit crabe…
Mini-Cityzen s’en est donc emparé fièrement. Sauf, qu’il avait quand même un regard un peu étrange en fixant ce crabe.
Alors avec M’âme Cityzen, on a flairé l’escroquerie tout de suite (si ! si ! c’est un métier « parents »)
Et donc, on lui demande ce qu’il veut en faire.

La réponse ne tarde pas : « bah, je vais l’élever comme il n’a plus de maman ni de papa »(Bon là, pour vous resituer, lecteur averti qui en vaut 2, faut quand même savoir que le mini-crabe, il s’est quand même tapé la cuisson dans la moule et dans la cocotte, donc, a priori sauf s’il s’appelle Mc Gyver, il était normalement mort !)

Et nous, de concert, nous lui disons que tout çaaaa, c’est pas possible, un crabe dans un appartement… tout çaaaaa malheureux….
Et du coup, bah notre Titi, il a eu une idée géniale : sauver la vie de son nouveau pote et le renvoyer dans son habitat naturel.
Il a foncé aux toilettes avec le crabe, l’a jeté dans la cuvette et a tiré la chasse et il est revenu tout fier de l’acte accompli !
Bah oui, si vous aviez vu Némo, vous sauriez que c’est comme ça que Nemo a pu rejoindre la mer…. Incultes, va !

Mini-Cityzen découvre le travail et la rémunération
Ma femme et moi mettons un point d’honneur à expliquer à mini-Cityzen que les choses ont un prix, que si l’on veut quelque chose, il faut l’acheter avec de l’argent.
Et comment gagne-t-on de l’argent ? Bah en travaillant… jusque là, c’est logique !

Dimanche dernier, à Levallois, il y avait la « Ferme Village » sur la place de la mairie. Nous y allons donc, tranquille et là, O miracle, nous découvrons (enfin, surtout mini-Cityzen et sa sœur, hein… nous on les avait bien vues, mais on avait fait genre style !!!) 2 structures gonflables !
Mini-Cityzen me demande si on peut en faire.
Dans ma grande mansuétude et dans ma grande bonté, j’accède à sa demande et hop ! 2 tours de la structure gonflable (oui, j’ai 2 enfants).

Ensuite on poursuit notre promenade et là, O surprise, un manège !!!!!
Et hop 3 tours de manège chacun…

Mais ensuite, bah il nous a fallu rentrer à la voiture et pour ce faire, passer de nouveau devant les structures gonflables…
Et là, Mini-Cityzen, qui décidément ne perd pas le nord, me demande de refaire un tour avec sa sœur sur la structure gonflable.

Je lui dis non en lui expliquant qu’il l’a déjà fait une fois et qu’en plus il a fait du manège et que tout ça coûte des sous.
La réponse a fusé net de la part du mini-Cityzen : « Bah ! Tu travailles toute la journée alors t’as des sous ! »

Bah oui, suis-je bête !!!!! Pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ???

12:47 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

31/05/2007

Aucun risque que ça arrive avec Cayen ;-)

12:24 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/05/2007

Quelques anecdotes comme ça en passant

Photo 024
Comme j'ai beaucoup parlé ici de mini-Cityzen, je vais aujourd'hui vous livrer un best-of de Mam'zelle Cityzen (parce qu'elle le vaut bien).

En ce moment, mâme Cityzen et le moi-Cityzen travaillons beaucoup pour que Mam'zelle Cityzen apprenne la politesse ("merci", s'il te plait", "bonjour", "au revoir"...). Bon pour l'instant, ça donne ce qui suit :

  • S'il te plait = plait
  • Merci = terciiiiii
  • Bonjour = Onjour
  • Au revoir = Aware

L'autre matin, Mam'zelle Cityzen était couchée dans le lit avec sa maman et mon épouse lui dit à l'oreille : "Je t'aime très fort ma chérie". Et ma fille lui répond : "T'aime, môa aussi".
Ma femme toute contente pousse le défi plus loin : "Oui mais tu m'aimes comment ?" Là, ma fille marque un break et lui répond : "Plait maman"

Bien fait pour ma femme, arf arf arf, faut pas trop en demander !!

Autre anecdote : Mam'zelle, comme toute petite soeur qui se respecte, voue une admiration sans borne à son grand frère, admiration qui la pousse à vouloir l'imiter en toute occasion... oui, sauf que... sauf que les petits garçons, bah, ça fait pipi debout...

Du coup, fort logiquement, ma fille a décidé qu'elle devait faire pipi debout aussi. Alors avec Mâme Cityzen, nous sommes intervenus : "Non, Mam'zelle Doudou, tu ne peux pas faire pipi debout. Il n'y a que les garçons qui peuvent faire ça, parce qu'ils ont un zizi. Les filles, ça n'a pas de zizi, mais une nénette..."

Et du coup, ma fille a intégré le truc et compris qu'elle avait une nénette. Mais le week-end dernier, nous étions en week end chez ma môman.
Et ma môman regarde sa petite fille à qui l'on avait mis un magnifique chouchou et lui dit : "Mais comme tu es belle, ma nénette"...
Franchement, vous auriez dû voir le regard que lui a jeté ma fille !!! Non mais san blague, se faire traiter comme ça par sa grand-mère, c'est limite inhumain, non ?

19:15 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/04/2007

Buster Kitton

17:37 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/04/2007

Ne pleurez pas.


oeil_larme
Ne pleurez pas si vous m'aimez,
Je suis seulement passée dans la pièce à côté.

Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste.

Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été,
Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre.

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de votre pensée
Simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin,
Juste de l'autre côté du chemin.
Vous voyez, tout est bien.

( St Augustin )

Mouais, facile à dire ! :-(

12:50 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/04/2007

Cinq conseils aux journalistes


Il y a quelques blogs que je lis assez assidûment (voir la colonne de droite de ce blog). Et même si certaines idées véhiculées sur certains d’entre eux ne me plaisent pas spécialement, en tout cas, la plupart des styles d’écriture me plait et/ou les sujets traités m’intéressent parfois.

Et parfois, certains sujets traités m’agacent. J’ai alors 2 solutions : ou je commente les billets de ces blogs ou je réponds directement ici.C’est ce que j’ai décidé de faire aujourd’hui.

Sur le blog « sans importance 2.0 », un post m’avait alors énervé un tantinet. L’auteur de ce blog, journaliste de son état, donnait dans ce post des conseils aux agences de relations presse , conseils par ailleurs très judicieux que j’invite tous les attaché(e)s de presse à lire. Toutefois, parce que l’expérience permet de s’améliorer, je vais à mon tour donner des conseils aux journalistes. Et ça aussi, c’est du vécu.

1°) Vérifiez vos informations avant d’écrire des bêtises.
Même si nous vous facilitons le travail en vous transmettant les informations dont vous avez besoin, il n’en demeure pas moins que nous sommes payés par nos clients et que nous cherchons à les mettre en avant, sans mentir, mais en mettant l’accent sur ce qui fonctionne bien chez eux plutôt que sur ce qui ne tourne pas rond. Si ce que l’on vous transmet ne vous convient pas, n’hésitez surtout pas à chercher, à enquêter, à poser les bonnes questions plutôt que faire selon votre intuition, les rumeurs que vous avez entendues… Même l’AFP écrit des conneries de temps en temps. Une anecdote ? Bon d’accord. Il y a 2 ans de cela, l’AFP relaye l’explosion d’un bus au GNV (gaz naturel véhicule) sauf que la journaliste se plante et écrit GPL au lieu du GNV… Un journaliste de la presse locale reprend l’info. Je l’appelle pour lui signaler que ledit bus ne carburait pas au GPL, parce que la société qui exploite les transports en commun de cette ville n’a aucun bus de ce type. Le journaliste me répond tranquillement qu’il ne peut rien faire, j’ai rédigé mon article sur la base d’une dépêche AFP alors c’est forcément vrai !!! Et parfois quelle surprise de lire dans un article de fond que telle société est le leader sur tel marché alors que si l’on prend concrètement les chiffres, une société jamais cité dans ce papier fait un chiffre 2 fois supérieur à celui du soi-disant « Leader ».

2°) Les attaché(e)s de presse ne sont pas des parasites, ni des sous-personnes.
Si ! Si ! Je vous assure ! Souvent même, il y a des journalistes qui font le saut infâme de le devenir eux-mêmes… Si l’on vous appelle, si l’on vous envoie des informations, c’est pour vous aider dans votre métier, vous faire gagner du temps par rapport à celui que vous perdriez si vous deviez aller chercher vous-mêmes la matière pour vos articles. Par conséquent, un minimum de courtoisie et de respect est de bon augure. Vous avez peu de temps, ça tombe bien, nous n’avons pas beaucoup de temps non plus. Donc, au mieux nous collaborons, plus tôt nous pourrons rentrer chez nous le soir en ayant fait notre travail correctement et en bon intelligence. Et puis, de vous à moi, un attaché de presse qui se sent respecté (c’est fou) aura plutôt tendance à vous faciliter plus le travail qu’à vos confrères.

3°) Si vous voulez une information pour hier, demandez la avant-hier.
Eh oui, le nombre de fois où nous sommes contactés à 10h pour organiser une interview téléphonique pour 10h30. Je vous assure, nos clients ni nous-mêmes ne passons pas nos journées à attendre vos coups de fils. Nous avons aussi du travail et des impératifs. Alors laissez-nous un minimum de temps pour pouvoir vous répondre dans de bonnes conditions.

4°) N’hésitez pas à arriver à l’heure aux conférences de presse / rendez-vous pris.
On sait, il est de notoriété publique que les journalistes sont toujours en retard, mais faîtes un effort. On dit que la ponctualité est la politesse des Rois, alors pourquoi ne deviendrait-elle pas aussi la vôtre ? Si je vous invite pour une conférence de presse pour 9h, c’est parce que je compte la commencer à 9h et pas 9h30, sinon, je modifierais l’heure. Non seulement cela dénote un véritable manque de respect pour nous, pour nos clients mais également pour certains de vos collègues qui sont régulièrement à l’heure (si ! si ! ça existe, j’en ai déjà rencontrés, y en a même dont j’ai touché la main).

5°) Et le corolaire du point précédent, Si vous décidez d’annuler un rendez-vous pris, n’hésitez pas à prévenir.
Mais non, on ne le prendra pas mal, mais non, on ne vous demandera pas d’explication. Un simple e-mail ou coup de fil du genre : « Excusez moi, mais je suis désolé, je ne pourrai pas honorer ma présence à ce rendez-vous, un impératif m’oblige à être ailleurs au même moment » suffit amplement. Cela nous mettra bien moins en colère que de poireauter ½ heure pour rien tout en ayant à justifier votre absence auprès de nos clients… Ca aussi, c’est de la politesse. Vous pouvez être débordés, vous pouvez avoir un empêchement, mais s’il vous plait, conservez votre savoir-vivre.

18:25 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

29/03/2007

Petits patelins que même Jean-Pierre Pernaud sait pas où c'est !


Vous savez sans doute que la France compte près de 40 000 communes.

Et sur ces 40 000 communes, il y en a un bon paquet dont le nom fait vraiment rire.

Guigui me rebat ainsi les oreilles depuis environ 10 ans avec la glorieuse ville de Montcuq.

Voir ci-dessous :


Mais y en a plein d'autres aussi "intéressantes".

Saviez-vous que la commune de Poisson (dans la Saône-et-Loire) est jumelée avec celle d'Avril (dans la Meurthe-et-Moselle) ? Et que les communes de Beaujeu (dans les Alpes-de-Haute-Provence ou le Rhône) et celle de Pas-de-Jeu (dans les Deux-Sèvres) devraient bien en faire autant ? Comme aussi Perles (Aisne) et Lhuître (Aube)... Sur les 40 000 villes $et villages de France, beaucoup ont en effet des noms incroyables !

Corps de pierre...

De nombreuses localités portent un nom lié au corps humain - en apparence du moins, car les nombreux Crouttes (02 et 61), Crottet (01), Crots (05), Croûtes (10) renvoient par exemple à des grottes. Mais le résultat, plusieurs dizaines de siècles après la formation de ces noms dont le sens initial est oublié, peut s'avérer cocasse. Si la ville de Menton (06) est tellement connue qu'on ne remarque plus ce qu'elle évoque, d'autresn'ont pas cette chance : Hanches (28), Bras (83), Corps Nuds (35), Corps(38), Hommes (37), Chatain (86), Blond (87), Belle Brune (62), Montéton(47), Talon (58), Taillepied (50), Tirepied (50), Ongles (04), Verrue(86), Gland (02), Bidon (07), Haleine (61), Craches (78), Glaire (08),Froidcul (57). sans oublier Le Poil (04) et Poil (58). Cette dernièrecommune avait amené un plaisantin du début du XXe siècle à y invitertoutes les notabilités de l'époque pour une inauguration fictive d'unestatue. Il avait ensuite publié dans la presse les lettres des députés etsénateurs répondant très doctement qu'ils « se rendraient bien sûr à Poil» à son rendez-vous.

Mort ou vif ?

En Isère, on trouve à la fois La Morte et Vif, deux communes qui font en quelque sorte la paire. Dans le même genre, on a Vivans (42), Survie(61), Cercueil (51) ou La Tombe (77). à ne pas choisir comme dernièredemeure à l'âge de la retraite !

Mignons. ou moins

S'il doit être agréable d'habiter à Charmant ou Charmé (tous les deux en Charente), à Montchaton (50), aux Chéris (50), à Bibiche (57) ou à Bizous (65), une résidence à Salau (09), La Baffe (88), Angoisse (24),Longcochon (39), La Porcherie (19), La Vacherie (27), La Bouillie (22),Pleurs (51), Orgueil (82), Chamouilley (52) ou Pisseloup (52) est moinsfacile à assumer. De la même façon, habiter à Tannières (02) ou àClapiers (37) fera sourire ceux qui ne connaissent pas ces villages.

Faut-il y aller ?

Les plaisanteries vont encore bon train lorsqu'on annonce à ses amisqu'on emménage à Vatan (36), Ouste (65) ou Oust (09). ou bien qu'on se fixe à Villeperdue (on la trouve, elle est en Indre-et-Loire) et à Ville-sur-Terre (dans l'Aube, à recommander à tous ceux qui sont dans la lune). On peut même terminer en Enfer (95)

Et il y en aurait bien d'autres à citer sur les 40 000 communes deFrance, non ? Lolo, une idée, un truc, une astuce ? ;-)

17:16 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/03/2007

Mémoire d'éléphant...


elephanteau
Michael Cooper, Australien d'une vingtaine d'années avait fait dans les années 80, un voyage au Kenya à la fin de ses études.

Lors d'un safari, alors qu'il s'était éloigné de son groupe au moment d'un arrêt, il se trouva face à face avec un éléphanteau qui semblait blessé à sa patte avant gauche qu'il maintenait levée.

Cooper réalisait que l'animal pourrait le charger, mais comme il ne semblait pas agressif, il s'en est approché prudemment et il a pu constater qu'en effet, l'éléphanteau avait une énorme écharde plantée à la base de sa patte.

Très calmement, Cooper a posé un genou à terre et à l'aide de son couteau, a retiré l'écharde de la patte.

Dès que l'animal a été soigné, il a pu reposer sa patte au sol, il a longuement regardé Cooper, puis il a barri bruyamment et s'en est allé.

Jamais, Cooper ne s'est senti menacé par l'éléphanteau et il a conservé toute sa vie le souvenir magique de ce moment rare.

Presque 20 ans plus tard, Cooper s'est rendu avec son fils âgé de 11 ans, à un zoo de la banlieue de Sidney.

Lorsqu'ils sont passés tous les deux devant l'enclos des éléphants, l'un des éléphants s'est brusquement mis à taper le sol avec sa patte avant gauche.

Cooper s'est mis à douter, pouvait-il s'agir du même éléphant que celui qu'il avait soigné 20 ans auparavant ?

Il s'approcha un peu plus de l'enclos, et l'animal continuait de frapper le sol de plus belle.

Alors, Cooper enjamba le mur d'enceinte et se dirigea vers l'éléphant.

Ce dernier le souleva en l'attrapant par la taille avec sa trompe, ensuite il le fracassa contre le mur.

Ce ne devait pas être le même éléphant...

.... Il est con ce Cooper.

14:23 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/03/2007

PokerFR Online est devenue une grosse daube

pokeronline
Comme je le laissais entendre, voilà environ 8 mois que je m'adonne quotidiennement à la pratique du Poker en ligne (c'est la faute de mon collègue CY qui m'a transmis le virus).

En fait, j'ai pris l'habitude de jouer sur 2 logiciels / sites en fonction de mes envies :

  • www.upperclasspoker.fr : très bien pour jouer en mode tournoi. Traduisez : tout le monde commence avec 1 500 $ en jetons (bah oui, pas des vrais) et on joue jusqu'à être éliminé. Très sympa !
  • PokerFRonline : très bien pour jouer à la cool, sans se prendre la tête, on crée des listes d'amis, on se retrouve ensuite et on se marre bien.
Oui, mais voilà ! L'Etat Français a décidé de radicaliser sa position sur les jeux d'argents en ligne qui sont uniquement monopole d'état !

Oui, sauf que le monopole d'Etat repose sur la protection du joueur. En gros la légitimité de ce monopole tient dans le fait que celui qui propose les jeux d'argent doit pouvoir garantir que le "bon père de famille" ne va pas dillapider l'argent du ménage en jeu. C'est pour cela que seul l'Etat peut garantir cela... Oui mais, que fait la Française des Jeux ou le PMU pour ça. Réponse : Rien ! Donc le monopole n'a pas de raison d'exister... La Loi Européenne (qui est supérieure en droit à la Loi Française) reconnait la légalité des jeux en ligne. D'où un joyeux bordel !!!

Ceci dit de nombreux sites ont flippé de cette radicalisation de politique (des peines de malades, des amendes de fous...) et donc, ils sont en train de s'exporter au niveau européen. Et c'est le cas de PokerFR Online.
Sauf que depuis qu'ils ont fait migrer leurs utilisateurs, bah c'est littéralement impossible de jouer sans argent : des délais de malades pour s'asseoir à une table, on ne retrouve plus ses "amis"... enfin, bref, après 5 tentatives, j'ai renoncé et je ne suis pas le seul ! Franchement, c'est naze, on se plaisait bien sur ce logiciel !

10:27 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

20/02/2007

Des traces sur le sable


traces
Comme je l'ai mentionné dans l'intitulé de ce blog, je mets ici tout ce qui me touche : des anecdotes de mes enfants, des expériences divers, des blagues, mais aussi des textes qui me touchent plus particulièrement.
Le texte qui suit m'avait été "paraphrasé" par mon mon ami Guigui, texte que j'ai fini par retrouver un peu par hasard, et que je vous livre ci-dessous.

J’ai rêvé que je cheminais sur la plage
en compagnie du Seigneur,
Et que, dans la toile de ma vie
Se réfléchissaient tous les jours de ma vie.

J’ai regardé en arrière, et j’ai vu qu’à ce jour
Où passait le film de ma vie
Surgissaient des traces sur le sable ;
L’une était mienne, l’autre celle du Seigneur,

Ainsi nous continuions à marcher
Jusqu’à ce que tous mes jours fussent achevés.

Alors je me suis arrêté, j’ai regardé en arrière.
J’ai retrouvé alors qu’en certains endroits
Il y avait seulement une empreinte de pied...


Et ces lieux coïncidaient justement avec les jours
Les plus difficiles de ma vie,
Les jours de plus grande angoisse,
De plus grande peur,
Et de plus grandes douleurs...
J’ai donc interrogé :

Seigneur, tu as dit que tu étais avec moi
Tous les jours de ma vie,
Et j’ai accepté de vivre avec toi.
Mais, pourquoi m’as-tu laissé seul,
Dans les pires moments de ma vie ?

Et le Seigneur me répondit :
Mon Fils, je t’aime, j’ai dit que je serai avec toi
Durant la promenade,
Et que je ne te laisserais pas une seule minute.
Je ne t’ai pas abandonné.

Les jours où tu as vu à peine une trace sur le sable
(Furent) C’étaient les jours où je t’ai porté...

(Adémas de Borros)


Allez, bon Carême à tous !

23:39 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/02/2007

Brève


Au réveil dimanche matin, Mini-Cityzen (qui, rappelons-le, a environ 4 ans) s'est levé en pleine forme et m'a entrepris pour que j'emmène à la piscine pas plus tard qu'en fin de matinée.

De mon côté, je lui dis que comme sa soeur a la varicelle (Note de Mini-Cityzen sur elle : elle est belle, elle ressemble à une coccinelle), si on va à la piscine, mam'zelle Cityzen, elle ne peut pas nous accompagner et donc, il faut que m'âme Cityzen reste aussi à la maison pour la surveiller. Je lui dis donc qu'on demanderait à M'âme Cityzen ce qu'elle en pense.

Lui, habile, dès que sa mère sort de son lit (bah oui, le week-end, on fait des roulements de lever le matin), il lui saute dessus et lui dit que je peux l'emmener à la piscine si elle garde mam'zelle Cityzen. N'y voyant pas d'inconvénient, ma femme accepte... Bah du coup, moi, bah j'étais obligé de l'emmener...

Je fais tout de même une dernière tentative d'esquivement : "Mais tu sais, Mini-Cityzen, je veux bien t'emmener mais c'est possible que la piscine ne soit pas ouverte, on ne sait pas.

Et lui me regarde dans les yeux et me dit : " Selon ma propre expérience , c'est sûrement ouvert !"

Hormis le fait que j'ai failli m'étouffer devant la "propre expérience" d'un nabaud de 4 ans, je lui réponds : "Mais tu sais, ta propre expérience pour cette piscine, c'est quand même qu'une seule fois !"

Du coup, j'ai appelé et effectivement, la piscine était ouverte ! Alors je l'y ai emmené...

En arrivant à la piscine, il me regarde et me dit : "Bah tu vois que j'avais raison !"

Moralité : les nains aussi, ça a de l'expérience !

17:42 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/02/2007

La musique adoucit les moeurs... et y pas qu'elle d'ailleurs !



NB : Merci mon Lolo pour cette perle !

12:43 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/02/2007

Le piège à con par excellence, merci Ferdie

salvatore
Bon, alors comme moi aussi je me suis fait eu ! Par une Oursonne, en plus !
Je vais me prêter au jeu du questionnaire.
Comme d’habitude, c’est avec très grande honte que je me prête à l’exercice…

5 choses que vous ne saviez pas sur moi (et que vous rêviez tous de savoir, bien entendu, on n’en doute pas)

Chose n°1 : Je voulais appeler mon fils Anthony.
Bah oui, parce qu’en fait, quand j’étais petit (et que je n’étais pas grand, par déduction logique), bah j’aimais bien regardé les dessins animés avec un touchant intérêt pour Candy…
Et comment t’est-ce qu’il s’appelait le petit prince des collines, hein ? Je vous l’donnais mille !!!!!! Bah Anthony !
Voilà… bon, sauf que ma femme, elle, elle trouvait ça naze Anthony et elle voulait Nathanaël…
Ha oui, mais non, Nathanaël, c’est tout naze-broc (copyright : Grand-maman Cityzen – je ne sais d’ailleurs pas où elle va chercher ses expressions pourries ma maman)
Donc, du coup, on a tranché pour « Mini-Cityzen » (bah non, dans la vraie vie, il s’appelle pas mini-Cityzen, sinon, vous pensez bien qu’il se prendrait ma main dans la gueule s’il s’appelait comme ça !!! Non mais sans blague)

Chose n°2 : Je dispose d’un compte en banque dont le montant s’élève à 5.000.000 € et des bananes.
Vous ne le saviez pas ? Bah en même temps, c’est un peu normal, parce que c’est pas vrai !
Vous pensiez vraiment que si j’avais un tel compte en banque j’actualiserais ce blog ?
Mais non, je serais sur une île tranquille pénard, sans connexion internet et hop hop hop !

Chose n°3 : Si je devais partir sur une île déserte avec un seul objet, ce serait une canne à pêche
Oui alors ça, j’y mets un point d’honneur !
Parce que le nombre de crétins qui répondent à cette question en choisissant soit un livre, un baladeur MP3 (sans chargeur en plus, ha ha ha, les cons, je m’esclaffe) bah ils pourront pas en profiter parce qu’ils vont vite mourir !!!!!
Z’ont jamais regardé Koh Lanta ou quoi ?

Chose n°4 : Ma fille a la Varicelle
Ca, tout le monde s’en fout, sauf moi, ma femme, et Anthony mini-Cityzen.
La Varicelle, c’est crè crè crè messant comme maladie, ça fait rien qu’à transformer nos enfants en mercerie (NDT : plein de boutons), ça les fait se gratter sans espoir de trouver 3 télés, et ça force les parents à passer de la pommade trop chelou sur chacun des boutons !!

Chose n°5 : La Rose du Petit Prince est réapparue 15 ans plus tard
Oui, vous savez, celle qui était spéciale, parce que le petit prince l’avait apprivoisée. Bah là, pareil !
Ca date du temps où j’étais le petit prince moi-même (après j’ai compris que le père noël n’existait pas et je me suis mis à voter), bah j’avais rencontré une fille (ouais, une vraie, sérieux, comme on en voit parfois à la télé ou dans les magazines, sérieux) et puis c’était cool ! J’avais même choisi mon sujet de mémoire de fins d’études pour lui faire lire ensuite, et puis aussi, c’est elle qui m’avait affublé de ce surnom ridicule qui est resté : Cityzen (eh oui, un mythe vient de tomber, je ne m’appelle pas vraiment Cityzen, en fait, non, dans la vie j’ai un vrai prénom et un vrai nom, si ! j’vous l’jure. Et là, vous allez vous dire : « Mais alors, quid de m’âme Cityzen, de mini-Cityzen et de mam’zelle Cityzen ? » Ce à quoi je répondrai : « Patience, chaque révélation en son temps ! »).
Enfin bon bref, elle est reviendue via un « bonjour » envoyé via Copainsdavant-quest-devenu-payant-une-fois-que-ça-marchait-bien. Eh ben c’est drôlement cool, parce qu’on n’a vraiment pas l’impression que ça fait 15 ans qu’on ne s’est vus : mêmes délires, mêmes centres d’intérêt a priori et même mémoire sur des bivouacs à cheval / moto, sur des toits de bergerie, tout ça ! C’est super sympa, en fait !

Voili voilou, vous savez tout !
Alors, je vais maintenant refourguer cette daube à qui le veut ! et hop !
Note pour plus tard : m’occuper sérieusement de Ferdieet PM !!!!!!!

12:55 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/01/2007

Voilààààààààà, c’est fini ! Je suis Gardien du Sang ! (enfin)


enluminure
Eh oui, la Quête vient de prendre fin pour moi.
Je suis devenu Gardien du Sang, et je ne suis pas peu fier, après 6 mois de recherches effrénées !!

En fait, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors que je cherchais un raccourci que jamais je ne trouvai. Cela a commencé par une auberge abandonnée, et par un homme (moi, suivez un peu) que le manque de sommeil avait rendu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie.

Heu bon, OK, là, j’exagère un peu – mais bon, tout le monde n’est pas encore Gardien du Sang, non mais sans blague ! -, parce qu’en fait, c’était pas la nuit, j’étais pas à la campagne, mais à la FNAC. Quant au vaisseau extra-terrestre, bah en fait, c’est juste que j’étais au rayon BD Adultes et que je suis tombé sur la série de BD « Le Triangle Secret ». Comme je suis un peu intéressé par l’ésotérisme à tendance templière, cathares et autre, je me suis jeté dessus comme Philippe IV le Bel sur les biens du Temple ! (ou comme la vérole sur le bas-Clergé, c’est selon !). Et j’ai donc acheté les premiers tomes.

De retour chez moi, j’ouvre le premier tome et découvre un un tract publicitaire qui disait : « Participez au Grand Jeu de Piste I.N.R.I. « La Quête » assorti de l’adresse du site web où le trouver. Et au dos du tract, une très jolie enluminure

En moins de temps qu’il n’en faut à Ségolène Royal pour dire une connerie, je me suis rué sur le site et me suis inscrit pour participer à ladite quête et c’était parti.

Le principe est le suivant : il y a 7 énigmes au total. Une énigme est révélée une fois la bonne réponse à l’énigme précédente donnée. Et pour rendre le truc intéressant, chaque joueur n’a le droit qu’à une seule proposition par jour !

Je regarde alors la 1ère énigme : « Or protégeait l’un des 5. Quel est le second ? »Après 2 mauvaises réponses, je me suis résolu à demander un peu d’aide.
J’ai donc embarqué aussi sec mon collègue CY et mon assistante Vince… non mais sans blague !

1ère énigme

Bon finalement, la première énigme, on l’a trouvé aussi facilement que Ségolène Royal invente des mots !
Suffisait juste de regarder l’enluminure et de faire une petite recherche (merci Google) sur l’héraldique.

2ème énigme
Persin… Persin… mais qui est donc ce Persin ? C’est vrai quoi ! C’est ridicule comme nom, c’est même pas un nom ça, c’est un sobriquet !!!!!!
Et puis, c’est quoi cette fleur de m… sur l’enluminure ? Grrrrrr
Après avoir acquis un savoir encyclopédique en matière de botanique (en 2 jours), hop nous avons eu accès à l’énigme suivante !

3ème énigme
Bon, là ça se corse. Parce que trouver le seul prénom du calendrier… Ségolène ? Bah non, marche pas, c’est une connerie (j’aurais dû m’en douter) Après 6 jours, j’ai donc fait appel à un nouveau Joker !!! La dénommée Ferdieloursonne, qui a d’ailleurs vite rattrapé son retard dans les énigmes (bon faut dire que je l’ai vachement aidée, quand même ! – mais elle me le rendra plus tard). Hormis le fait que nous sommes devenus des bêtes en matière de nom de calendriers, on a fini par trouver la réponse 2 jours après. Enfin, d’une façon peu académique que je qualifierais de anglo-cartoonesque (hein, Ferdie ? ;-) )Et hop, nous avons eu accès à la 4ème énigme.

4ème énigme
Bon, là, pour vous rappeler le truc, on s’était déjà taillé une solide culture en matière d’héraldique, de calendrier, de botanique… et on pensait que ça suffirait pas non !!!!!!
On n’avait pas pensé à la zoologie… Erreur grave ! Bah oui, là, fallait trouver un cleps, mais blanc, le cleps !!! Arghhhhhhh
Heureusement qu’il y avait le forum, et le temps passé de Ferdieloursonne sur ledit forum.
Et on a fini par trouver (Ferdie, la prem’s).

Le problème est que pour avoir accès à la 5ème énigme, il nous a fallu attendre 1 mois ½ arghhhhhhhhh

5ème énigme
Et puis, la 5ème énigme est tombée.
Bon là, on a commencé à légèrement s’énerver cause que 1 heure après la disponibilité de l’énigme, y avait déjà 3 quêteurs qui avaient trouvé ! Ca frustre !
Mais on s’est attelé à la tâche. Cette fois, il s’agissait de trouver une liaison manquante, ça parlait d’Amour (Fredie était aux anges)
Celle-ci dans l’ensemble, on n’a pas trop galéré dessus ! On s’est assez vite orienté sur la bonne voie. Mais encore une fois, c’est Ferdie qui a trouvé la première.

1 mois ½ après, on a eu accès à la 6ème énigme

6ème énigme
Arghhhhhh ! On est reparti en Champagne, avec des Cathares tout ça ! On a appris plein de trucs sur un petit patelin de merde, sur son histoire, sa vie, son œuvre.
Et finalement, on a trouvé assez vite, aidé par la sagacité légendaire de Ferdie (parfois, elle m’énerve à trouver avant moi, quand même)

7ème et ultime énigme
Bon, là, faut dire que ça nous a tous un peu gonflé !!!! Parce qu’une fois la 6ème énigme trouvée, on a eu aussitôt accès à la dernière énigme !
Et en plus, on savait qu’il nous fallait trouver l’endroit où était enterré le manuscrit secret.
Bon Ferdieloursonne avait déjà trouvé l’endroit avant même d’avoir l’énigme (c’est pas du jeu !!!!!!)
Donc, dès qu’elle a eu l’énigme, elle a rentré sa proposition et hop, elle est devenue Gardienne du Sang !
De mon côté, ayant déjà cramé un essai ce jour-là, je devais attendre le lendemain…
Après un brainstorm légèrement orienté par l’oursonne, j’ai fini par trouver la réponse et suis devenu à mon tour Gardien du Sang.


Désolé de l’approximation au sujet des énigmes, mais si le cœur vous dit d’aller faire la quête, je ne voudrais pas trop vous dévoiler le truc, ce serait dommage.
Ceci dit, cette quête était très sympa et nous a permis d’approfondir un peu notre culture générale et ainsi faire preuve de bravitude (désolé, pas pu m’en empêcher)

12:47 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/01/2007

Il est trop fort le parrain de mon fils ! Mais c'est pas un super théologien, non plus !


imagesCALQ7VF6
Tout a commencé par une nuit sans lune... heu non, pardon, c'est pas ça...
Pouf pouf, je recommence.
Tout a commencé alors que nous fêtions noël avec le parrain de mon fils, ledit Roro !
Comme le prêtre qui a baptisé mini-Cityzen avait bien insisté sur le rôle du parrain dans l'éducation religieuse de l'enfant, Roro (c'est le parrain de mon fils, suivez un peu !!!) avait tout bien compris.
Du coup, pour ce noël, il avait commandé au Père Noël pour son filleul (bah oui, mon fils croit encore au Père Noël, il n'a que 4 ans... alors que nous, adultes, on y croit plus, mais nous, on vote !) une superbe Bible illustrée façon BD.

Jusque là, c'était super... Et moi, j'étais ravi de ce cadeau, c'est vrai il est fort mon copain et c'est vraiment un super-parrain pour mon fiston.
Ou pas !

Non, parce qu'après ça, il fallait lire la Bible à mon fiston et du coup, le parrain, bah il s'en est chargé lui-même, conscient de ses responsabilités !!! Et il lui a donc lu la Genèse (normal, c'est le début).

Oui, sauf que mini-Cityzen, il aime bien tout comprendre... Alors quand il n'a pas tout saisi, bah il pose des questions. Et là, ça n'a pas manqué :
"Dis parrain, pourquoi Eve, elle a mangé la pomme alors que Dieu lui avait interdit ?" (bah oui, c'est vrai, pourquoi ?). Bah le Roro, il l'avait, lui, la réponse : "Bah parce que tu vois, les Femmes, c'est faible !"

Muf ! Je ne sais pas pourquoi, mais j'espère qu'il ne lui viendra pas à l'esprit d'expliquer à mon fils le passage de la Mer Rouge, parce que le Roro, il est militaire, et que je le vois bien rajouter de ci de là 1 ou 2 porte-avions, 2-3 B 52 pour le soutien aérien, j'en passe et des meilleures.

Parce que là, c'est sûr, Mini-Cityzen, il va se faire recaler à sa Communion !!

18:01 Écrit par Cityzen dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |